Le trouble de personnalité limite

Que sont ces troubles?

Le trouble de la personnalité limite (aussi appelé TPL ou trouble de la personnalité borderline) est difficile à reconnaître, car les personnes qui en sont atteintes possèdent également de belles qualités et ont le potentiel de vivre une vie satisfaisante. De l’extérieur, elles semblent tout à fait normales, mais intérieurement, elles vivent beaucoup d’instabilité émotionnelle et de détresse. En effet, les personnes atteintes du TPL rapportent un sentiment intérieur de vide et d’ennui chronique et profond. Souvent, sans en être conscientes, elles évaluent leurs interactions avec leurs proches de sorte à confirmer ou non leur sentiment de vide, et si elles sont aimées ou non. Ainsi, un événement qui peut sembler banal (tel qu’oublier d’appeler la personne ou d’annuler un rendez-vous à cause d’un imprévu) sera interprété comme un abandon provoquant une crise et des représailles. Un autre symptôme de ce sentiment de vide est que la majorité des individus ayant un TPL ont du mal à supporter la solitude. Ils cherchent constamment à s’occuper ou à être entouré. Par ailleurs, pour fuir le sentiment de vide ou pour gérer des émotions trop fortes (positives ou négatives), ils adoptent souvent des comportements autodestructeurs comme l’automutilation ou des tentatives de suicide, ou des comportements à risque tels que l’utilisation de drogues ou une sexualité à risque.

Les individus qui sont atteints du TPL manifestent des difficultés importantes au niveau des émotions. Leur hypersensibilité émotionnelle fait souvent en sorte qu’ils agissent impulsivement sous le coup de l’émotion qui change rapidement. Ils vivent une houle d’émotions. Ils ont des excès de colère ou de rage qu’ils peinent à contrôler. Ainsi, les gens ayant un TPL ont souvent de la difficulté dans leurs relations interpersonnelles et avec leurs collègues de travail. Leurs émotions intenses font en sorte qu’ils interprètent les évènements comme étant noir ou blanc, sans entre deux. En plus de leurs émotions, leur vision d’eux-mêmes et des autres change aussi du tout au rien. Un échec perçu peut être vu catastrophique, car la personne se perçoit dorénavant comme un ou une bonne à rien. L’image qu’ elle se fait des autres peut changer tout aussi rapidement : à un moment vous êtes sa maman chérie et quelques heures plus tard vous êtes la pire mère inutile. Malgré des traits de caractère instables, il est tout à fait possible de développer des relations amoureuse avec une personne atteinte de TPL, mais les changements d’humeur fréquents peuvent les rendre difficile au quotidien.

L’origine du trouble de personnalité ne peut pas être attribué à un seul facteur. Plusieurs éléments environnementaux et génétiques sont associés au développement de cette problématique. La recherche démontre que certains enfants naissent avec un tempérament impulsif et une hypersensibilité émotionnelle, et que ces enfants sont plus à risque de développer un TPL. Les enfants qui vivent des situations très difficiles comme la perte d’un parent, des abus physiques ou sexuels, ou un milieu familial instables sont aussi plus à risque de présenter cette problématique à l’âge adulte. Cependant, d’autres facteurs contribuent à cette problématique puisque plusieurs enfants qui ont eu une enfance normale et des parents affectueux ont un TPL et que plusieurs enfants ayant vécu de l’abus et de la négligence ne le développent pas.


Quels sont les impacts pour l’entourage?

L’instabilité d’une relation avec une personne atteinte du trouble de la personnalité limite peut être très difficile à vivre. Les proches ont souvent l’impression de marcher sur des œufs. Ils sont souvent épuisés par la crainte de déclencher la prochaine crise. Les proches peuvent également être peinés, voire endeuillés, de réaliser que les espoirs professionnels et de relations saines qu’ils avaient pour leur être cher atteint de TPL ne se réaliseront peut-être jamais. Ils peuvent aussi vivre de la culpabilité et de la honte. Ils se vident en tentant d’aider leur proche ou de comprendre pourquoi leur proche réagit ainsi. Comme les personnes ayant un TPL changent rapidement d’humeur, ils peuvent adopter des comportements contradictoires. Ainsi, l’entourage se sent souvent manipulé et piégé par leur proche.

Les personnes atteintes du TPL parlent ou menacent souvent de suicide et plusieurs effectuent des tentatives. Les proches se sentent souvent désemparés et ne savent pas comment réagir face au sujet du suicide. Dans une situation de crise, la sécurité́ est prioritaire, consultez la section En cas d’urgence pour connaître les ressources disponibles dans ces situations.

L’AQPAMM sait que d’aimer, d’aider et de vivre avec une personne atteinte du TPL peut être complexe et difficile. Plusieurs ressources sont offertes à vous :

  • pour vous aider à mieux comprendre cette problématique,
  • pour savoir comment réagir,
  • pour rétablir une relation saine
  • pour prendre soin de vous dans cette relation.

Et chez les personnes âgées?

Le trouble de la personnalité limite apparaît habituellement à l’adolescence ou au début de l’âge adulte puisque c’est à ce moment que la personnalité se solidifie. Ainsi, les personnes âgées peuvent également être affectées par cette problématique. Cependant, la recherche démontre que les symptômes tendent, dans plusieurs cas, à s’améliorer avec l’âge où on constate une diminution marquée des symptômes à la quarantaine. Les individus peuvent arriver à trouver des stratégies pour mieux gérer leurs émotions, mais l’amélioration peut être significative lorsque les individus ont bénéficié d’un traitement adéquat et d’une thérapie active. Par ailleurs, généralement, plus le dépistage du TPL est précoce, meilleur est le pronostic. Toutefois, lorsque les individus vivent des évènements stressants comme un échec ou une rupture, les symptômes peuvent s’aggraver temporairement.

Comments are closed.